L’essentiel à savoir pour bien investir dans un garage

Investir dans un garage image

Investir dans un garage est une tendance qui gagne de plus en plus de terrain. Pour trouver des annonces y afférentes, il suffit de faire un petit détour par des agences immobilières, ou bien consulter des sites spécialisés comme annonces.com. Elles demeurent toutefois rarissimes, et pour cause : un garage privé est mis en vente avec un appartement. Mieux vaut donc sauter sur la première occasion, afin d’espérer dégager des profits conséquents.

Les principaux avantages

Investir dans un garage est le garant de tout un lot d’avantages. Les spécialistes estiment une rentabilité́ nette (à peu près la même que la rentabilité́ brute). Ils notent aussi des charges locatives n’excédant pas les 15 euros par mois, avec en prime la quasi-inexistence d’entretien ni de travaux. Mieux encore, ce type d’investissement échappe presque à toute législation. En effet, la location d’un garage est peu encadrée, du fait de son annexion à un logement. Seules les dispositions du Code civil en rapport avec le contrat de louage s’y intéressent. De plus, elles n’ont pas le même niveau d’exigences que les baux d’habitation.

Location comme garde-meuble

La meilleure manière d’investir dans un garage est sans nul doute de le louer comme garde-meuble. Un marché qui est actuellement en plein essor dans l’Hexagone. Mieux encore, il ne tient pas compte (ou très peu) de l’emplacement géographique. Pour peu qu’il soit accessible, un garage fermé qui se trouve en périphérie d’une grande ville mettra peu de temps pour trouver des clients. Des études ont d’ailleurs confirmé le faible taux de vacance de ce type de bien.

Quelques indications sur le prix d’un garage

Pour bien investir dans un garage, la première chose à retenir est le caractère avantageux des prix dans les périphéries, en comparaison avec ceux affichés en centre-ville. Dans les grandes villes de province, il faut compter entre 4 000 et 15 000 euros. Avec le quartier de la gare Saint-Jean, le centre de Bordeaux se distingue néanmoins du lot : les prix sont plutôt élevés. Un garage fermé de 15 m² se voit attribuer une fourchette comprise entre 16 600 et 25 000 euros. Pour la même surface, Pessac, Floirac, Talence, Cenon, Caudéran, Bacalan affichent quelque 17 000 euros, contre 12 000 euros à Mérignac. À titre indicatif, un bien présentant les mêmes caractéristiques se vend aux alentours des 40 000€ à Paris.

Une petite idée sur la rentabilité

Investir dans un garage reste une option à la portée de tout un chacun. En effet, un ticket de 10 000 euros (incluant les frais de notaire) au Havre et à Caen (en Normandie) permet d’accéder au titre de propriétaire, non pas d’un, mais de deux grands garages. Il suffit par la suite de passer par des sites de garde-meuble pour la mise en location. Chacun de ses deux garages peut alors rapporter mensuellement entre 85 et 100 euros, ce qui donne un rendement annuel dépassant la barre des 20 %.